Accueil du site > Mémoires > Effets physiologiques de la musique et du bruit chez l’Homme et l’Animal : (...)

Effets physiologiques de la musique et du bruit chez l’Homme et l’Animal : conséquences pratiques

THIEBAUT, M.

vendredi 7 janvier 2011, par Eric Goyenvalle

Un nombre croissant de travaux indiquent que l’environnement sonore est un facteur de santé important chez l’Homme et qu’il doit être pris en compte dans la gestion de l’individu malade. Ainsi, l’optimisation de la gestion de l’anxiété du patient peut passer par l’amélioration de son environnement sonore, réalisable par l’utilisation de la musique, qui apparaît alors comme un véritable élément thérapeutique. La musicothérapie trouve ainsi, à l’heure actuelle, de nombreuses applications, que ce soit en anesthésiologie, dans le cadre de soins palliatifs ou lors de troubles neurologiques. Ces effets bénéfiques semblent résulter au moins en partie d’une régulation de l’axe hypothalamo-hypophysaire, ainsi que de la mise en jeu d’autres voies neurophysiologiques qui permettent d’expliquer les résultats observés. Si la bibliographie abonde en ce qui concerne la médecine humaine, les effets de la musique sur les animaux sont relativement peu documentés, et ne permettent la plupart du temps que des spéculations sur les potentielles applications de la musicothérapie en médecine vétérinaire. Cependant, la diffusion de musique dans les élevages semble permettre une optimisation des productions animales et de la conduite du troupeau. MOTS CLES :
- Musique
- Bruit
- Environnement sonore
- Bien-être animal
- Anxiété

Thèse vétérinaire Ecole Nationale Vétérinaire de Lyonn°27

Cette thèse est disponible au format pdf sur la page http://www.vetagro-sup.fr/node/284?...

1 Message

Répondre à cet article

SPIP et Thélia | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0